Sujet de conversation, mes meilleurs conseils pour embrasser la réussite

Conseils et astuces

Trouver le bon sujet de conversation est indispensable pour le développement social et professionnel. Les conversations sont en quelque sorte le moyen par lequel nous apprenons à mieux connaître les autres, et il est aussi un moyen de créer des liens avec une personne que vous désirez séduire ou un collègue très charmant par exemple.

Vous avez peut-être tendance à être timide ou renfermé dans vos conversations, vous pouvez vous sentir mal et avoir envie de fuir, mais si vous y allez avec confiance, vous serez surpris de constater à quel point les gens sont accueillants.

Si vous avez l’habitude de vous isoler, je suis certain que vous ressentez une certaine pression pour démarrer un sujet de conversation. Cette pression provient de la peur de ne pas savoir quoi dire ou de ne pas comprendre ce qu’on dit.

Vidéo pleine d’astuces pour LE séduire avec le bon sujet de conversation !

La meilleure façon de débuter un sujet de conversation

Essayez d’utiliser une introduction directe comme sujet de conversation.

C’est la meilleure façon pour vous de dire : « Salut, je m’appelle _______ et tu es _________ ? »

C’est le meilleur moyen de débuter une conversation avec quelqu’un qui vous plait. Le nom de la personne pourrait être très utile, mais il est inutile de mentionner son adresse ou son numéro de téléphone. Cependant, si vous le connaissez déjà, alors vous pouvez avoir une conversation plus personnelle.

Si vous êtes dans un groupe de personnes, vous devez trouver un moyen de les différencier les uns des autres. Par exemple, si vous êtes dans un groupe d’amis, vous pourriez dire : « Je suis avec mon amie, ____ et son frère, _________ »

Si vous voulez avoir une conversation avec quelqu’un que vous ne connaissez pas, essayez de lui demander ce qu’il est en train de faire. Vous pouvez lui demander l’endroit où il est allé, ce qu’il a mangé, ou ce qu’il aime faire. Essayez de trouver des sujets communs pour que vous puissiez avoir un sujet de conversation. Vous pouvez également demander s’il connait des gens que vous connaissez.

Si la personne dit non, donnez-lui l’occasion de vous présenter à d’autres personnes. Par exemple, si vous êtes avec un groupe de gens et que vous voyez quelqu’un que vous aimeriez connaître, demandez à vos amis de vous présenter. Vous pouvez dire quelque chose comme : « Excusez-moi, je voudrais vous présenter à mon ami, _________ »

Si vous voulez être à l’aise pour parler à un inconnu, essayez de trouver des sujets de conversation qui vont surtout le concerner. Par exemple, si vous voyez une personne avec un chien, alors demandez-lui son nom et s’il aime les chiens. Parlez-lui de votre propre expérience avec les chiens.

Puis, demandez-lui quel est le nom de son chien. Si vous voyez quelqu’un avec un smartphone, vous pouvez lui demander d’où il vient et où il va.

Découvrez ce qui est important pour la personne la plus proche de vous. Par exemple, il peut aimer jouer au golf, au hockey ou au baseball. Alors discutez de votre expérience sur ces sujets. Demandez-lui quelles sont ses équipes favorites. Ensuite, dites-lui quelles équipes préférez-vous.

Si vous voyez quelqu’un avec des chaussures ou un sac à main que vous trouvez bien, vous pouvez le lui dire ou même lui demander où il l’a acheté.

Parlez de ce que vous avez fait dernièrement. Par exemple, vous pouvez parler de votre dernier voyage, de votre nouveau travail, de la réunion que vous avez eu hier, etc.

Parlez de ce que vous faites dans la vie. Par exemple, vous pouvez dire que vous êtes travailleur social, que vous aimez jouer au tennis, que vous êtes un athlète ou que vous êtes sur le chemin de la guérison.

Utiliser une question pour commencer la conversation

Voici quelques exemples pour démarrer un sujet de conversation :

  • est-ce que je peux vous demander quelque chose?
  • je voulais juste vous demander…
  • je me demandais si…
  • est-ce que je peux vous poser une question ?
  • j’ai remarqué que vous aviez le dernier iPhone. Est-ce que je peux vous demander d’où il vient ?
  • j’ai remarqué que vous aviez un sac à dos. Est-ce que je peux vous demander d’où il vient ?
  • j’ai remarqué que vous aviez une montre. Est-ce que je peux vous demander d’où elle vient ?
  • j’ai remarqué que vous aviez un livre. Est-ce que je peux vous demander d’où il vient ?

Il est vrai que ces introductions peuvent paraitre un peu bateau, et pourtant rien ne vaut de la simplicité pour les premiers échanges !

Comment éviter les sujets de conversations indésirables

Quelquefois, vous rencontrerez des personnes qui parlent d’un sujet de conersation indésirable. Que ce soit un événement tragique, une maladie grave ou un événement heureux, évitez de parler de ces sujets, car il peut y avoir d’autres personnes qui ne sont pas concernées directement et qui n’ont pas envie d’en entendre parler.

Lorsque vous rencontrez quelqu’un, vous ne savez jamais à quoi vous attendre. Il est possible que l’autre personne ait déjà de lourds problèmes et qu’elle n’ait pas envie de parler de ce qu’elle vit.

Voici quelques exemples de sujets indésirables :

les accidents, les maladies graves, les suicides, les meurtres, les violences faites aux femmes, la guerre, les histoires de famille, tout ce qui touche à la politique, etc.

C’est mieux de ne pas aborder ces sujets si vous ne connaissez pas la personne. Après tout, vous ne savez pas quelles ont été les conséquences ou les répercussions dans sa vie.

Comment aborder le sujet de la religion

Quand vous rencontrez quelqu’un pour la première fois, il est conseillé de ne pas aborder le sujet de la religion. Cela peut paraître cliché, mais c’est une question plutôt sensible à laquelle il ne faut pas toucher.

Lorsque vous rencontrez quelqu’un pour la première fois, ce n’est pas le bon moment pour aborder le sujet.

Être à l’écoute

Quand vous rencontrez quelqu’un, l’une des choses les plus importantes à faire est de tendre l’oreille. Vous voudriez que l’autre personne veuille bien vous écouter, alors il est normal que vous fassiez pareil en retour.

Ce n’est pas toujours facile d’écouter ce que l’autre personne a à dire, mais cela fait partie de la relation.

Vous pouvez écouter un peu plus ou un peu moins en fonction de ce que l’autre personne a à dire.

Beaucoup de personnes ne se sentent pas écoutées. C’est pourquoi elles ont du mal à s’ouvrir aux autres et à faire confiance aux autres.

Vous pouvez également lire cet article: Comment se faire des amis facilement?

Tout d’abord, il faut que vous soyez à l’écoute de ce que l’autre personne veut bien vous dire.

Il vous faudra être patient et ne pas précipiter les choses. Si vous entamez un sujet de conversation avec quelqu’un, laissez celui-ci vous parler, sinon vous ne serez pas à l’écoute.

Pour être à l’écoute, il faut que vous soyez attentif et que vous preniez le temps de bien écouter.

La meilleure des façons de se faire entendre est de tendre l’oreille. Cela fait partie de l’écoute.

Il est important d’être à l’écoute de ce que l’autre personne dit et aussi de ce qu’il ne dit pas.

Cherchez à comprendre ce que l’autre personne veut bien vous dire.

Vous pouvez lui poser des questions pour qu’il vous explique mieux ce qu’il veut vous dire.

Il faut être attentif et ne pas se laisser distraire par les bruits environnants.

Cela demande un peu d’effort, mais cela fait partie du jeu.

Vous ne serez jamais à l’écoute de ce que l’autre personne a à vous dire si vous n’essayez pas de bien écouter.

Vous ne pouvez pas être à l’écoute si vous ne prêtez pas attention à ce que l’autre personne a à vous dire.

Ce qui fait le plus souvent obstacle à l’écoute, c’est l’autre personne qui parle.

Il faut que l’autre personne ait confiance en vous pour qu’elle se sente en sécurité de vous raconter ce qu’elle a à vous dire.

Savoir se taire

peut aider énormément à bien écouter.

Pour beaucoup de gens, ce n’est pas naturel de bien écouter.

Lorsque vous êtes à l’écoute de l’autre personne, vous pouvez lui donner l’impression que vous êtes intéressé par ce qu’elle a à vous dire.

Si l’autre personne sent que vous ne vous intéressez pas à ce qu’elle a à dire, elle peut bien vite se mettre à se plaindre.

On peut bien écouter sans rien dire, en faisant juste un petit signe de tête.

Même si dans ce cas vous ne dites pas que vous comprenez, cela permet à l’autre personne de savoir que vous l’écoutez.

C’est ce qu’on appelle des « non-dits ».

C’est une façon très efficace et discrète de montrer à l’autre personne que vous l’écoutez.

Si vous n’avez pas compris ce que l’autre personne vous a dit, il est important de le lui dire.

C’est comme ça qu’on peut éviter les malentendus qui peuvent avoir des conséquences fâcheuses.

Si vous n’avez pas compris ce que l’autre personne vous a dit, il est important de le lui dire.

C’est comme ça qu’on peut éviter les malentendus qui peuvent avoir des conséquences fâcheuses.

En conclusion, la meilleure façon de bien écouter, c’est de faire comprendre à l’autre personne que vous l’écoutez.

Cela peut se faire par des non-dits.

La communication orale

Chaque langue a ses particularités.

Les mots peuvent avoir le même sens, mais pas le même sens de prononciation, d’accentuation ou de syntaxe.

Tout cela fait qu’il y a des mots qui sont difficiles à prononcer.

Quand on ne connaît pas bien une langue, on peut avoir du mal à prononcer certains mots à l’oral.

De toute façon, la langue écrite et parlée sont deux choses différentes, et la langue écrite est toujours plus précise.

C’est pour ça qu’il vaut mieux apprendre une langue écrite d’abord, et ensuite l’apprendre à l’oral.

On apprend facilement une langue écrite quand on sait déjà lire dans sa propre langue maternelle.

L’autre moyen populaire d’expression est la lettre d’amour, familiale ou professionnel pour véhiculer un message plus profond.

Savoir quand prendre la parole

Bien se positionner dans un échange c’est avant tout ne pas stopper la parole à son interlocuteur.

Il y a plusieurs façons d’interrompre une conversation :

  • être le premier à parler.
  • ne pas laisser l’autre personne finir ses phrases.
  • parler plus fort.
  • avoir une voix moins assurée.
  • parler en marchant, en faisant du bruit ou en ouvrant/fermant les portes.
  • parler tout en regardant autre chose que votre interlocuteur (exemple: vous regarder dans la glace pendant que vous parlez).
  • se tourner de l’autre côté.
  • ne pas écouter attentivement.
  • se passer la main dans les cheveux.
  • ne pas regarder votre interlocuteur dans les yeux.
  • parler trop vite, trop fort ou trop bas.
  • faire un bruit (ex: bâiller, grogner, rire).
  • bâiller en disant “je suis désolée”.
  • vous lever pour aller chercher quelque chose, et revenir sans rien dire. (exemple: aller chercher un verre d’eau pour ensuite retourner à la table sans dire un mot).
  • faire une autre activité pendant qu’on vous parle. (ex: écrire quelque chose dans ses notes).
  • prendre la parole sans aucune bonne raison.

Les phrases qui ne mènent à rien

  • “Je suis désolée, je suis une bavarde”.
  • “Vous m’en voulez?”
  • “Je suis trop bavarde”.
  • “Vous êtes en train de mener la conversation.”
  • “Je suis incapable de me taire.”
  • “Je suis un peu fatiguée.”
  • “Je suis désolée, je ne sais pas quoi dire.”
  • “Je ne sais pas pourquoi je parle.”
  • “Je parle sans arrêt.”
  • “Je parle beaucoup trop.”
  • “Vous savez, j’ai du mal à me taire.”
  • “J’ai toujours tout à dire.”
  • “Vous n’êtes pas d’accord avec moi?”
  • “Vous m’en voulez?”

La liste est sans fin, vous comprenez bien qu’en usant de tact et de finesse de cet article, on peut facilement trouver un sujet de conversation adéquat et tisser du lien amical, professionnel ou amoureux.

5/5 - (1 vote)
Répandre l'Amour et l'amitié

Laisser un commentaire